Ferme de l'Amarante

Ferme de l'Amarante

La Ferme de lAmarante, en agriculture biologique, se situe en Saône et Loire, dans les hauteurs du clunisois, au cœur des collines et des petites montagnes qui caractérisent cette jolie région.

Jérôme auparavant dans le secteur viticole, après une reconversion réussie et Marie-Noëlle en double activité, y élèvent depuis 2018 près de 130 bovins en race limousine dont 53 vaches allaitantes. Ces passionnés ont jeté leur dévolu sur cette belle race, reconnue pour son instinct maternel très développé et sa rusticité. Une race bien adaptée pour l’agriculture biologique. Les bêtes peuvent ainsi évoluer tranquillement dans les pâturages et donné naissance à leurs petits en toute autonomie. Pour l’alimentation des animaux, tout est produit sur place : céréales, prairies permanentes, herbe et fourrages. Ce qui permet à Jérôme et Marie-Noëlle d’être le moins dépendant possible de tout apport extérieur.

Ce qu’ils aiment particulièrement dans leur métier c’est le contact avec les animaux au quotidien, la nature, le rapport au vivant. Mais c'est aussi avoir un retour des clients sur la qualité de leurs viandes. Ils ne ménagent pas leurs efforts et ne comptent pas leurs heures pour faire tourner leur exploitation et la maintenir dans un modèle extensif. Ils peuvent aussi compter sur leur fils Etienne, 15 ans, qui déjà passionné par l’élevage, ne manque pas une occasion de donner un coup de main à la ferme. La relève est déjà presque assurée !

Le Bœuf Ethique et l’abattoir mobile leur apportent une solution qui redonne du sens à leur métier. Ils sont très heureux de pouvoir maintenir leurs animaux jusqu’au bout à la ferme et d’avoir la maîtrise sur la dernière étape cruciale de l’abattage.

Minimiser les transports, éviter le stress aux animaux. Pour eux il est évident que l’abattage à la ferme signe une petite révolution dans le milieu de l’élevage. Il existe enfin une solution qui valorise le savoir-faire des éleveurs, et évite que tout le travail et les soins donnés aux animaux pendant de nombreuses années ne soient gâchés par le stress des transports et dans les abattoirs du système conventionnel.