Accueil / Pas si bête !

Pas si bête !

Filtrer les articles

Prairie mon Amour

Prairie mon amour

Prairie humide, pâturage, estive, alpage, prairie bocagère, etc., le terme de prairie évoque une grande diversité de milieux, de compositions en plantes et de paysages qui modèlent nos territoires, préservent la biodiversité, font le plaisir des yeux et de ses ruminants sans qui elles évolueraient naturellement vers des landes, des friches puis de la forêt. Et qui dit prairie riche et diversifiée, dit aussi qualité des produits de l’élevage pour les viandes et les fromages.

Elles jouent un rôle important dans la régulation du climat en fixant le carbone atmosphérique via la photosynthèse et en stockant ce carbone dans le sol et dans les parties aériennes des plantes. Elles diminuent l’intensité des crues et des inondations en jouant le rôle d’éponge lors d’épisodes pluvieux. Par divers processus, elles piègent également les polluants, contribuant ainsi à l’épuration de l’eau et à l’alimentation des eaux de surface et des nappes souterraines avec une eau de qualité.

La déjection des vaches au pâturage est un juste retour des choses qui profite aux végétaux tout en constituant le garde manger des insectes utiles à la vie de la prairie.

On y recense de nombreuses espèces végétales qui, associées aux haies, offrent des habitats variés où peut se réfugier, se nourrir et se reproduire une grande diversité d’animaux : insectes, oiseaux, mammifères.Toute cette diversité permet le fonctionnement de multiples chaînes alimentaires.

Mais la biodiversité se constate aussi sous terre. Dans le sol d’une prairie, vivent des milliers d’êtres vivants comme le ver de terre. Toutes ces espèces vivent à l’abri, dans un sol qui n’est jamais labouré et protégé par l’herbe toute l’année !

Les prairies sont formidables ! Terres agricoles non cultivables, elles sont des pistes intéressantes dans les enjeux agricoles, écologiques et environnementaux !

#ecologie #elevagepaysan 

 

 

 

La diététique de nos vaches

La diététique de nos vaches
La diététique de nos vaches

On n’a rien inventé de mieux que des herbivores pour valoriser nos terroirs !

En saison estivale quand la vache est au pâturage et reprend possession de la campagne, elle est nourrie à l’herbe. On dit que c'est une vache ou un bœuf herbagé, avec une nourriture naturelle de saison d’herbe fraîche. Mais à la saison froide, quand elle est à l’étable, elle continue à manger la même herbe, mais séchée, qu’on appelle le foin.

Toute l’année le troupeau est nourri avec la production végétale de la ferme, ce qu’on appelle un produit fermier issu d'élevages paysans, c ‘est le summum de la qualité alimentaire pour nos animaux. Dans nos prairies qui ont déjà des siècles d’existence, il y a une diversité avec des orchidées, du lotier, du mil, du trèfle ladino etc … Cette biodiversité est importante.

Cette diététique qui est celle de nos vaches fait le bien-être de l’animal, et cela s’en ressent sur la qualité de la viande !

 

𝐋𝐚 𝐝𝐢𝐞́𝐭𝐞́𝐭𝐢𝐪𝐮𝐞 𝐝𝐞 𝐧𝐨𝐬 𝐯𝐚𝐜𝐡𝐞𝐬

Qu'est ce que le bien-être animal ?

Qu'est ce que le bien-être animal ?

Qu'est ce que le bien-être animal ?

Le bien-être animal est une préoccupation essentielle pour les éleveurs comme pour les consommateurs. Pour tous, il est important de mettre en adéquation, nos vies, nos métiers et nos convictions personnelles. C’est l’engagement collectif que propose Le Bœuf Ethique en créant le premier abattoir mobile  : mettre de l’Ethique dans l’étable, sur l’étale et sur la table !

Le bien-être animal est souvent traduit par le principe fondamental des 5 libertés individuelles. L'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) reprend ce concept en tant que principe directeur afin de faire ressortir les besoins fondamentaux indispensables pour le bien-être d'un animal. Publiées pour la première fois en 1979 par le conseil britannique sur le bien-être des animaux d'élevage, ces 5 libertés sont depuis reconnues de façon mondiale car elles ont été reprises dans les codes de l'OIE.

Elles expliquent les conditions que l'homme doit offrir à l'animal pour assurer son bien-être :

- absence de faim, de soif et de malnutrition : il doit avoir accès à l'eau et à une nourriture en quantité appropriée et correspondant aux besoins de son espèce ;
- absence de peur et de détresse : les conditions d'élevage ne doivent pas lui induire de souffrances psychiques ;
- absence de stress physique et/ou thermique : l'animal doit disposer d'un certain confort physique ;
- absence de douleur, de lésions et de maladie : l'animal ne doit pas subir de mauvais traitements pouvant lui faire mal ou le blesser et il doit être soigné en cas de maladie ;
- liberté d'expression d'un comportement normal de son espèce : son environnement doit être adapté à son espèce (il doit être en groupe si c'est une espèce sociale par exemple).

À travers ces 5 libertés, on peut s'assurer de la Bientraitance animale : l'animal est dans un environnement conforme à ses besoins.

L’appellation des bovins

L’appellation des bovins

L’appellation des bovins

Lorsqu’on achète de la viande de boeuf, on ignore bien souvent les différents termes et catégories d’animaux puisqu’en fonction du sexe de l’animal et de son âge, l’appellation du bovin n’est pas la même :

La génisse est une femelle qui n’a pas encore vêlé, elle devient une vache dès la naissance de son premier veau vers 3 ans. Ce veau appelé aussi broutard est élevé sous la mère jusqu’à ses huit mois environ, sa viande est rosée. La France est le premier pays consommateur de veau et la majorité des « viandes de boeuf » consommée en France est en réalité de la vache !

Par ailleurs, le taureau, mâle non castré, est le reproducteur du troupeau, il se consomme le plus souvent dans ses régions d’élevage comme la Camargue.  Le taurillon  est un petit taureau abattu avant 2 ans; la qualité de sa viande (à cause de la croissance rapide) est  moins tendre, donc plutôt destinée à être braisée ou bouillie.

Enfin le bœuf, un est jeune mâle castré vers 8 mois qui grandit pendant environ 3 ans et dont la qualité de la viande se rapproche de celle d’une génisse puisque sa croissance lente due à l’absence d’hormones mâles lui apporte une meilleure répartition des graisses et donc une viande d’une plus grande qualité gustative !

#Viandedequalité

 

 

 

 

Les atouts nutritionnels de la viande

Les atouts nutritionnels de la viande

Il n'y a rien de plus gratifiant et satisfaisant que de nourrir sainement une population !
La viande de bœuf est essentielle pour la santé. Elle apporte en effet de nombreux bienfaits nécessaires au bon fonctionnement du corps humain, dont nous aurions tort de nous priver :

✔️ La vitamine B12 : favorise le transport de l'oxygène dans le sang et la formation des globules rouges, elle permet ainsi de réduire la fatigue tout en stimulant le système immunitaire.

✔️ La Choline : Une des vitamines B dont on parle le moins alors que ses qualités sont nombreuses : maintient une fonction hépatique normale, essentielle durant la grossesse pour le développement du foetus, elle donne naissance à un neurotransmetteur qui joue un rôle central dans le contrôle des muscles, la mémoire, le système nerveux et surtout pour la construction de la membrane cellulaire.

✔️ Vitamine B3 : favorise le bon fonctionnement du système nerveux et énergétique.

✔️ Vitamine B6 : offre une meilleure résistance à l'effort et une excellente assimilation des protéines.

✔️ Protéines : grâce à son absorption digestive élevée, elles permettent la croissance cellulaire et lutte contre les agressions.

✔️ Le fer : disponible en grande quantité facilement assimilable pour l'oxygénation du sang dont les besoins sont primordiaux et accrus chez la femme enceinte, lors de l’allaitement, ou en période menstruelle, ainsi que chez l’enfant en période de croissance.

✔️ Lipides : jouent un rôle essentiel dans la construction et le fonctionnement de l’organisme et du stockage de son énergie.

✔️ Riche en Zinc : puissant anti-inflammatoire et anti-oxydants, bon pour la peau, les cheveux, la cicatrisation et protège des infections à répétition.

✔️ Sélénium : joue un rôle important dans la protection des cellules contre le stress oxydatif.

Prenez soin de vous, mangez de tout et de manière équilibrée !